8516.jpg8545.jpg8548.jpg8575.jpg8579.jpg8652.jpg8846.jpg8848.jpg8913.jpg9070.jpg9077.jpg9079.jpg9080.jpg
9082.jpg
9083.jpg
9121.jpg
9129.jpg
9151b.jpg
9158.jpg
9176.jpg
9179.jpg
9190.jpg
9250.jpg
9251.jpg
9252.jpg
9253.jpg
9255.jpg
9258.jpg
9268.jpg
9288.jpg
9291.jpg
9292.jpg
9293.jpg
9422.jpg
9514.jpg
9515.jpg
9517.jpg
9519.jpg
9523.jpg
9524.jpg
9542.jpg
9701.jpg
9746.jpg




HITCHHIKER

CATHERINE & ANDRE HUG, Paris, France



LE PROJET : HITCHHIKER

Notre projet est d’illustrer par les photos de Stefanie Schneider aux couleurs des
seventies l’hommage que Laurent Chalumeau par son livre « Moi et Bobby Mac
Gee » (Grasset) rend  à la chanson culte « Me and Bobby Mac Gee » Chalumeau dont l’écriture  décrypte  la chanson mythique  « Me and Bobby Mc Gee » et Schneider avec es photos et plus particulièrement celles issues de la série «hitchhickers » vont faire  revivre une certaine Amérique périmée  dans notre espace   pendant Photo  Saint Germain des Près du 3 au 30 novembre. (vernissage 3 novembre 2011)  


L’AUTEUR : LAURANT CHALUMEAU

« Me and Bobby Mc Gee » est une chanson que tout le monde ou presque connait puisque depuis trente cinq ans tout le monde ou presque l’a chantée : au départ de la country signée Kris Kristofferson devenue hymne « baba » grâce à Janis Joplin. Mais « Me and Bobby Mc Gee » est aussi un grand roman d’errance, de jeunesse  d’insouciante et  d’amour passionnel. C’est un road movie que l’Amérique traverse, plus encore que l’inverse. C’est un rosebud, un signe de connivence tribale et générationnelle. Ce livre s’adresse à tous ceux qui veulent croire à l’inusable pouvoir de certaines chansons magiques et plus encore à ceux qui n’y croient pas. Ce qui additionné finit par faire du monde.             
Laurent Chalumeau entre à Rock’ folk e 1981. En 1983, il part s’installer aux Etats Unis. En 1990, il rejoint Canal + et pendant 5 ans, écrit les sketches d’Antoine de Caunes et José Garcia. Scénaristes, dialoguiste, Laurent Chalumeau écrit aussi des chansons et des livres parmi lesquels : « Fuck » (Grasset 1991)« Neuilly brûle t’il ? » (Grasset 1997) « Un mec sympa » et « en Amerique » (Grasset 2009)

 

L’EDITEUR : GRASSET

Combinant l’exégèse de l’étude de texte et de la stand up comedy, ce livre "déplie" les deux strophes d’une chanson mythique et remonte le cours de la vie Kristofferson pour raconter toute une histoire de l’Amérique ou se lit à la fois le conflit des générations, des cultures et des rythmes.
 
 
LA PHOTOGRAPHE : STEFANIE SCHNEIDER

  Les séries photographiques de Stefanie Schneider prennent place, la plupart du
temps, dans le sud-ouest des Etats-Unis, notamment dans le désert californien et sa périphérie. A l’aide de la technique Polaroid, parfaitement adaptée aux instantanés, Stefanie Schneider donne à ses images de magnifiques effets picturaux, obtient des effets spéciaux et des flous, joue avec l’authenticité du dilettantisme et met en scène le hasard. Son travail  se compose de séries de photographies couleurs qui, à partir de polaroid, ont été rephotographiées, fortement agrandies, puis présentées sous forme de séquences ou de tableaux. L’utilisation de matériel polaroid périmé ajoute aux photographies un effet pictural, presque surréaliste, qui se pose comme une deuxième couche sur les personnages et paysages photographiés. Les tirages semblent souvent abîmés, flétris, parfois surexposés ou brûlés sur les cotés; les couleurs, extrêmement décalées, pâles ou exagérées.


LA CHANSON : ME AND BOBBY McGEE (CHRIS)

Busted flat in Baton Rouge, headin' for the trains
Feelin' nearly faded as my jeans.
Bobby thumbed a diesel down just before it rained,
Took us all the way to New Orleans.
I pulled my harpoon out of my old dirty red bandana,
I was playing sad while Bobby sang the blues.
With those windshield wipers slappin' time,
And Bobby's clappin' hand we finally
Sang up every song that driver knew.
Oh, oh, oh, freedom's just another word
For nothin' left to lose,
And nothin' ain't worth nothin', but it's free,
Oh, oh, oh, feelin' good was easy, Lord
When Bobby sang the blues,
I'm feeling good was good enough for me, Bobby McGee
From the coal mines of Kentucky to the California sun,
Bobby shared the secrets of my soul.
Standing right beside me, Lord, through everything I'd done
And every night she kept me from the cold.
Then somewhere near Salinas, Lord,
I let her slip away,
Looking for that home and I hope she'll finds it,
I'll trade all of my tomorrows for one single yesterday
Holdin' Bobby's body next to mine.
Oh, oh, oh, freedom's just another word
For nothin' left to lose,
And nothin' left was all she left for me
Oh, oh, oh, feelin' good was easy, Lord
When Bobby sang the blues
Feeling good was good enough for me & McGee
Oh, oh, oh, freedom's just another word
For nothin' left to lose,
And nothin' ain't worth nothin', but it's free
Oh, oh, oh, feelin' good was easy, Lord